Site Overlay

EDIMBOURG : ville la plus hantée d’Europe? (Partie III)

Les précédents articles : Partie I / Partie II

Les fantômes sont alcooliques

Comme vous le savez à présent, à Edimbourg, tout a la réputation d’être hanté (ou presque) et les bars ne dérogent pas à la règle. Hélas, ces pubs habités par les esprits sont bien trop nombreux et nous avons décidé de n’en visiter que deux; officiellement, le temps nous a manqué, officieusement, nous ne souhaitions pas finir en coma éthylique (on vous apprécie mais notre foie est plus important que vous, désolés.) Voilà donc notre article bien hydraté sur les pubs hantés d’Edimbourg

The last drop

L’histoire

The last drop

En français, the last drop signifie “La dernière goutte” et la raison en est plutôt macabre. En effet c’est à cet endroit de la célèbre rue Grassmarket que les condamnés étaient pendus. Ils allaient donc boire un dernier petit whisky avant de finir sur la potence, d’où le nom du bar “The last drop”. Dans les condamnations relatées, il nous semble judicieux de narrer l’histoire anecdotique de Maggie Dickson (un bar dans la même rue porte son nom). Cette femme fût pendue pour avoir supposément tué son enfant. Son corps placé dans le cercueil et déposé sur une charrette en direction du cimetière se mit à bouger dans tous les sens. Etait-ce son fantôme ? Non. Maggie Dickson était tout simplement encore consciente et s’apprêtait à être enterrée vivante. Fort heureusement pour elle, elle fût sortie, laissée libre et vécut pendant plusieurs années.

The banshee labyrinth

Situé en partie sous les voutes du pont du sud d’Edimbourg, le lieu était autrefois un repère malfamé de bandits en tout genre, de sorcières, d’escrocs et meurtriers. Une autre partie du bar (qui est relativement immense d’où son nom de labyrinthe) était la maison du prévôt Lord Nicol Edward. La vie de ce préfet de police n’était pas plus glorieuse que celle de ses voisins entassés dans les voutes. En effet l’homme était violent avec sa femme et torturait des présumées sorcières dans le cachot de sa maison avant leurs procès. Le bar serait actuellement hanté par une banshee (esprit féminin annonçant la mort), mais également par “The watcher” (esprit qui hante le bar mais aussi les voutes). Molly est à l’instar du Watcher et de la Banshee un esprit hantant le bar.

La rue où avait lieu les exécutions

Analyse

The last drop

En entrant dans le bar, la corde encadrée rappelle l’histoire du lieu. D’après nos recherches, l’endroit ne serait pas hanté par les condamnés mais par une petite fille régulièrement aperçue. Des verres et objets tombent ou se déplacent de façon irrationnelle et des membres du personnel sont parfois appelés par leurs noms alors que personne d’autre n’est au sein du bâtiment. Pour notre part, nous n’avons rien entendu ou vu de tout cela. Néanmoins, quelques éléments nous ont parut pour le moins étranges.

A plusieurs reprises, nous avons ressenti un courant d’air suffisamment froid pour que nous y prêtions attention. Notre table était située au fond du bar (donc loin de toute ouverture sur l’extérieur) et nous n’avons trouvé aucune aération pouvant expliquer le phénomène. Autre élément étrange mais potentiellement explicable de manière rationnelle : Le sèche main des toilettes à détecteur automatique se mettant en route sans que personne ne l’utilise. Le fait que cet évènement ne se répéta pas, nous a laissé dubitatif. Une ambiance particulière voir oppressante envahissait également les toilettes pour femmes.

The banshee labyrinth

Outre l’histoire assez chargée du lieu, des évènements étranges ont été relaté par le personnel. The Watcher (en français, le surveillant) a été surpris plusieurs fois observant les clients, debout, portant un long manteau noir et un chapeau tricorne. La banshee quant à elle aurait été aperçue lors de travaux dans une partie du bar. L’ouvrier l’ayant rencontrée apprit plus tard dans la soirée qu’un membre de sa famille était décédé. Mais l’histoire la plus crédible à nos yeux est celle de Molly.

Dans le bar un écriteau nous informe : “Molly était une petite fille âgée de six ans. Elle disparut en 1841 et hante désormais cette pièce. Quand le pub fût construit, il y avait une vieille cheminée dans la zone. Elle était réputée comme étant le lieu où Molly reposait. Quand l’équipe détruisit la cheminée, une vieille chaussure d’enfant tomba, un nom y était inscrit : “Molly”. “ Nous avons été plusieurs fois dans ce bar lors de notre séjour à Edimbourg et… Rien. Aucun ressenti, aucune apparition, aucun bruit suspect à part les rires à gorges déployées des édimbourgeois un peu éméchés. Une ambiance festive et bon enfant loin d’être oppressante ou pesante.

Le plus fameux des pubs hantés d’Edimbourg : Le Banshee Labyrinth

Alors fantôme ? Pas fantôme ?

Difficile à dire. Du moins, faute de preuves concrètes nous ne pouvons rien affirmer puisque nous pouvons uniquement nous baser sur nos ressentis personnels. The Last Drop nous a semblé “habité” mais nous restons sceptiques. Tandis que The banshee Labyrinth, censé être le bar le plus hanté d’Edimbourg n’a rien dégagé de particulier. Malgré tout, une investigation plus approfondie mérite d’être effectuée dans ces deux bars. Nous n’aurions peut-être pas eu les mêmes impressions en étant seuls dans les établissements. Néanmoins, aucun phénomène paranormal au sens propre du terme ne s’est produit. Nous sommes partis de ces bars avec davantage de questions qu’à notre arrivée. N’avons-nous eu tout simplement pas de “chance” les fois où nous y sommes allés ? Y avait-t-il trop de monde ? Est-ce simplement un piège à touristes ? Est-ce les écossais qui, à force d’abuser du whisky, perçoivent les esprits ? Nous n’avons pas les réponses.

Voyez-vous la corde ?
Edimbourg et ces pubs hantés

Envoi
User Review
5 (3 votes)
Published By:

Author: Epona

Amatrice de paranormal et d'urbex, j'apprécie mettre en lien ces deux domaines, chaque lieu ayant une énergie, une histoire et une âme. Après une licence en psychologie, je me suis intéressée à la relation entre le paranormal et l'esprit humain. Le ressenti étant pour moi un sens fondamental dans le paranormal, je suis intimement persuadée que tout peut être expliqué sans pour autant être réfuté.

0 thoughts on “EDIMBOURG : ville la plus hantée d’Europe? (Partie III)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 SURNATURBEX. All Rights Reserved. | SimClick by Catch Themes