Site Overlay

L’affaire Elisa Lam

Janvier 2013, une jeune femme du nom d’Elisa Lam disparaît mystérieusement à Los Angeles. Aujourd’hui encore, beaucoup de zones d’ombres planent sur ce dossier à la frontière entre le paranormal et la folie.

Elisa Lam
Les faits

Etudiante à l’université de Colombie britannique de Vancouver, au Canada. Elisa Lam est une jeune femme de 21 ans, fille d’un immigrant hongkongais. Suite à quelques déboires scolaires, elle décide de partir pour un voyage solitaire sur la côte californienne, aux Etats-unis. Sur sa page Tumblr, Elisa raconte son projet de passer par les villes de San Diego, Los Angeles, Santa Cruz et San Fransisco. C’est ainsi qu’elle arrive le 26 janvier 2013 au Cecil Hotel. Dans un quartier pauvre de la cité des Anges.

Elle entretenait un contact quotidien avec ses parents depuis son départ, mais le 31 janvier, les nouvelles cessèrent. Sa famille contacta alors la police afin de signaler sa disparition. Après trois semaines de recherches infructueuses, des clients de l’hôtel se plaignirent du goût et de l’aspect de l’eau dans les chambres. Et c’est lors d’une vérification des réservoirs d’eau sur le toit du bâtiment que les employés découvrirent le corps d’Elisa, le 19 février, flottant dans l’une des cuves.

L’enquête

Sur la scène du drame, les inspecteurs constatèrent que le corps d’Elisa était dans un état de décomposition modéré. Elle était nue, ses vêtements baignant autour d’elle. Il notèrent l’absence de soutien-gorge et la présence d’un short masculin que la victime devait avoir porté. Le légiste découvrit également la présence d’un liquide brun foncé dans la plèvre des poumons. Ainsi qu’un peu de sang accompagné d’un œdème dans la région rectale mais aucune trace de violence physique ou sexuelle. L’hypothèse du meurtre fut donc assez rapidement écartée et la noyade privilégiée.

La police apprit de la sœur d’Elisa que cette dernière souffrait de troubles bipolaires et était sous traitement médicamenteux. Cependant, elle n’avait jamais eu de tendances suicidaires malgré sa maladie. Cette information expliqua le comportement étrange de la défunte lors de son arrivée à l’hôtel. En effet, le Cecil proposent des dortoirs communs. Elisa avait initialement choisi cette option avant d’être déplacée par l’hôtel dans une chambre individuelle suite aux plaintes de son colocataire qui la décrivait comme une personne instable et malaisante. Ce comportement inhabituel a pu également être constaté sur une vidéo captée par la caméra de surveillance qui se trouvait dans l’ascenseur de l’immeuble (vidéo plus bas dans l’article). Datant du premier février, on peut y voir une Elisa agitée et inquiète, présentant une attitude incohérente.

Une grande interrogation mettait à mal les inspecteur; comment Elisa Lam avait-elle pu accéder au toit du bâtiment alors que les portes d’accès à ce dernier étaient verrouillées et sous contrôle d’une alarme ? Il existait bien une échelle de sortie de secours mais elle surplombait plus de soixante mètres de vide. Et quand bien même elle aurait tenté sa chance, comment pouvait elle entrer dans une cuve d’eau de quatre mètres de haut (sans échelle cette fois), fermée par une lourde trappe de fer ? Le mystère demeure entier.

L’hôtel
Le Cecil Hotel

Face à l’aspect mystérieux de ce dossier, beaucoup firent le rapprochement entre l’affaire et le passé macabre du lieu. Construit en 1924, le Cecil Hotel possède une histoire longue et trouble, faite de drames et d’horreur. Suite à la Grande dépression des années trentes, l’établissement eu de plus en plus de mal à tourner. Et ce, jusqu’à devenir un repaire pour des personnes très peu recommandables.

En 1947, Elizabeth Ann Short, surnommée ”Le Daliah Noir”, fut retrouvée morte, horriblement torturée dans un terrain vague de Los Angeles. Le dernier endroit où on la vit fut le Cecil, l’affaire n’a jamais été résolue. Une vingtaine d’année plus tard, une femme de 79 ans, Goldie Osgood, fut découverte étranglée et violée dans une chambre… du Cecil Hotel. Plus tardivement, Richard Ramirez et Jack Unterweger, deux tueurs en séries, séjournèrent au Cecil. On dénombre également une quinzaine de suicides dans l’établissement entre 1931 et 2015. Le plus malheureux ayant également coûté la vie à un passant innocent qui réceptionna de son corps une femme s’étant défenestrée.

Les théories

En partant du principe qu’Elisa Lam était en pleine crise de paranoïa, il serait possible qu’elle accéda au toit par l’échelle de secours pour se cacher dans un réservoir. Malheureusement pour elle, elle n’aurait pas pu en sortir et après s’être épuisée, se serait noyée. Cependant, cette hypothèse est fondée sur le principe que la jeune femme eu suffisamment de force et d’agilité pour grimper sur les cuves dont la trappe d’accès culmine à quatre mètres de hauteur. Elle aurait ensuite su ouvrir la lourde porte métallique et, plus improbable encore, la refermer derrière elle.

Plusieurs théories ont fleuris sur internet au sujet de cette affaire. L’une d’entre elle pointe les similitudes entre un film japonais sortit en 2002, ”Dark Water”, et les événements s’étant déroulés au Cecil en février 2013. Plus spécifiquement une scène d’ascenseur rappelant étrangement les images de surveillance de l’hôtel. Certain firent aussi le lien avec la légende urbaine du jeu de l’ascenseur, censé transporter quiconque le pratiquerait dans un univers parallèle. Il y a également la présence d’une épidémie de tuberculose à Los Angeles pendant les faits. Le kit de dépistage de la maladie s’appellant le LAM-ELISA et bien que le nom de ce test soit bien antérieur à l’affaire, il n’en fallait pas moins pour attiser les histoires de complots et de franc-maçonnerie.

Conclusion

Au vu de toutes les incohérences du dossier Elisa Lam; nous ne pouvons réellement savoir ce qu’il s’est passée durant ce mois de février 2013. Certains défendront becs et ongles l’une ou l’autre des nombreuses hypothèse sur ce cas. Mais nul ne peut réellement affirmer détenir la vérité, trop de zones d’ombres continuent de planer sur cette affaire . Et vous, quel est votre avis ?

Envoi
User Review
4.5 (4 votes)
Published By:

Author: Amvare

Passionné de paranormal depuis toujours et ayant découvert l'Urbex à l'armée. Je suis sans cesse à la recherche de nouveaux spots, de nouvelles photos. Un jour un ami nous a demandé pourquoi ne pas faire un site plutôt que de garder toutes ces photos perdues dans mon telephone. Ni une ni deux, surnaturbex était né. Avec pour seul ligne de conduite de partager nos passions de l'urbex et du paranormal avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 SURNATURBEX. All Rights Reserved. | SimClick by Catch Themes