Site Overlay

Couvent de la vierge sans tête

Isolé, paisible et intéressant, le couvent de la vierge sans tête invite au ressourcement.

Le couvent
Parlons peu, parlons bien, parlons histoire…

« Je me bâtirai bientôt une maison, au milieu des bois, pour y passer la fin de ma vie, dans la solitude, comme les anciens moines ». Tel était le souhait du père Jean Baptiste Serres. Le couvent de la vierge (qui avait encore probablement sa tête) a été construit en 1883 avec l’aide des soeurs. Le père Serres, fondateur de la congrégation des petites soeurs malades, y terminera sa vie en ermite et décèdera en 1904.

Durant la seconde guerre mondiale, le couvent (jusqu’ici utilisé comme lieu de retraite par les soeurs) servira pour les chantiers de jeunesses. Cette organisation paramilitaire qui faisait office de formation pour les jeunes français (substitut au service militaire), occasionnera quelques dégâts au couvent de la vierge sans tête. En 1944, l’édifice étant désert, des résistants choisiront ce lieu pour y déposer des armes. Pas sûr que le père Serres aurait apprécié que son couvent serve à la guerre…

Les soeurs finiront par léguer le couvent en 1999. A ce jour, il appartient à la commune.

La chapelle
Comment y mettre les pieds ?

Situé en Auvergne, dans le cantal, le couvent de la vierge sans tête est imperceptible à partir de la route. Erigé en hauteur dans la forêt, il faudra donc faire preuve d’endurance et grimper un peu afin d’atteindre ce lieu de culte.

Une fois sur place, vous remarquerez que le couvent en lui même ainsi que la chapelle sont fermés. Aucune porte déverrouillée, aucune fenêtre ouverte, ni même de trou de souris pouvant laisser entrer nos corps d’humains. Et tant mieux! La visite se fera donc de l’extérieur.

Seule la dépendance est accessible. A l’intérieur, aucun danger notoire n’est à déclarer, hormis l’escalier qui peut sembler moyennement sûr.

Unique aperçu sur l’intérieur du couvent à travers la grille d’une fenêtre
La vierge sans tête
Est-ce que ça vaut le détour ?

Sans hésitations, oui ! Le couvent de la vierge sans tête est un lieu paisible, mystique où l’ambiance qui y règne est très pure. Une fois sur place, nous comprenons mieux le choix du père Serres; isolé, sur quelques hectares de terrain et prairies fleuries, entouré de la forêt, loin de toute la cacophonie de l’Homme. Un lieu qui invite à la réflexion et/ou au recueillement.

Le couvent et la chapelle sont de très beaux bâtiments. Bien que nous ne puissions pas rentrer à l’intérieur, leurs architectures sont intéressantes et épurées. Le couvent en forme de U est très grand. Vous trouverez au sein du jardin du couvent une fontaine où trône une statue de la vierge. Hélas, elle a perdu la tête… Vous pourrez également apercevoir à travers la grille de la chapelle, les magnifiques vitraux représentant les saints d’Auvergne. Et si l’envie vous dit, vous pourrez faire un petit coucou au père Serres dans la seconde chapelle où son corps reposait… Bien qu’il n’y soit plus, son âme y est peut-être encore, qui sait…

La dépendance (qui servait certainement de fermette) est quant à elle, assez intéressante d’un point de vu Urbex. Les quelques meubles restant permettent de visualiser assez aisément l’utilité des pièces. La demeure n’a rien de très prestigieux et le confort devait y être assez modeste. L’ambiance, quant à elle, est chaleureuse et mélancolique. C’est une dépendance qui a dû voir du monde, ainsi que quelques squatteurs, au vu des déchets entreposés au rez-de-chaussée.

Vitraux de la chapelle
La dépendance
Tu veux mon avis ?

Après avoir été quelque peu déçus et frustrés de ne pas pouvoir entrer au sein du couvent et de la chapelle, nous avons finalement été ravis. Ravis que ces bâtiments soient encore debout après 20 ans d’inoccupation, ravis qu’ils ne soient victimes d’aucun acte de vandalisme. Et surtout, ravis de cette découverte. Nous comptons d’ailleurs sur vous, chers visiteurs, pour laisser ce lieu en paix et ne pas tenter d’entrer de force.

Lieu visité en : Mars 2020

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 SURNATURBEX. All Rights Reserved. | SimClick by Catch Themes